Contragestation

Cette page va recevoir les liens vers les moyens de parfaire la contragestation. On peut légitimement comprendre qu’il ne s’agit pas d’avortement ou de contraception, mais de la maitrise de la gestation en faveur de la femme.

La contraception implique l’idée de conception, c’est à dire de quelque chose d’idéel qui reçoit donc les affects idéaux qu’on connaît. La contragestation parle de la gestation, ce qui met en marche un processus biologique qui n’est pas une idée ; processus non pas assumé par des idéaux – généralement masculins –, mais par la femme.

Toute suggestion est bienvenue en commentaire.

Le site Women on Waves propose des moyens de contragestation aux femmes habitant des pays qui en restreingnent l’accès. Elles ont édité une page proposant l’utilisation de Misoprostol dont voici le contenu : Comment pouvez-vous faire un avortement avec des pilules de Misoprostol ? Il y a un article pudique sur Wikipédia à propos du Misoprostol.

Le site Suisse SVSS-USPDA propose une page sur l’utilisation de la RU 486.

L’histoire de la pilule contragestative RU 486 (wikipedia la prude) est éloquente de misogynie. Elle pourrait tout à fait remplacer toutes les pilules contraceptives depuis sa création (depuis 1982) sans avoir leurs inconvénients. Mais la misogynie (et certainement l’appât du gain des pharmaciens industriels *) dont je parlais à l’instant, en restreint l’accès sous cette forme ; et même dans le processus de son utilisation dans la contragestation, l’ajout d’une hormone pour augmenter les contractions utérines — qui sont douloureuses — est sujette à caution. La bande son d’un documentaire consacré à la RU 486. L’avantage de la RU 486 est qu’elle n’empêche pas l’ovulation (le cycle est maintenu) mais leurre simplement l’hormone facilitant l’accueil de l’embryon sur l’utérus, par une  hormone très proche qui bloque l’efficience de première. Tandis que les progestatifs modifient le cycle œstral et perturbent la production générale hormonale liée au passage du temps spécifique de la femme.

Autres sites :

Medical Abortion Consortium.org : page en français : claire, précise, exhaustive.

Abortion Care Network : page en anglais : rassurante et objective.

Une remarque en forme de Postface à un livre « La paternité dans la psychologie primitive » de Bonislav Malinowski, qui fait la relation entre la violence faite à la femme et la perte de sa maîtrise innée à la procréation ou non.

En anglais : Des herbes contragestatives et leurs usages : toujours par deux.

__________________

* à se demander si cette organisation sociale, le Capital avec sa marchandise, son salariat, sa valeur et son fétiche, l’argent, n’est pas, dans un premier temps, le moyen suprême d’organiser et de réaliser cette misogynie, ce désir sourd, lancinant et opiniâtre de faire souffrir la femme de sorte à la soustraire de sa spécificité et de la contraindre à l’hyposténie vaginale comme moyen de préservation. C’est que dans un second temps, maintenant, on le sait ! Cela suppose que lorsque la femme sera devenue ce qu’elle est, le Capital disparaîtra… on verra ; en tout cas, pour ce qui est de la morale entourant la femme et l’usage qu’elle peut faire de soi, on y œuvre.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s